Payments décembre 4, 2017

Comprendre le marché des changes

Quel que soit votre secteur d’activité ou votre implication dans le cycle commercial, les paiements internationaux affectent probablement les résultats de votre entreprise. Que vous importiez des marchandises, achetiez ou vendiez des services à l’étranger, que vous soyez une société affiliée qui doit effectuer des versements transfrontaliers ou une entreprise mondiale qui effectue des transactions financières massives, les paiements internationaux sont un élément crucial de vos opérations de base. Le manque de visibilité sur la position de votre entreprise sur le marché des changes (également connu sous le nom de FX ou Forex en anglais) devrait vous faire réfléchir. C’est un signe révélateur que vous ne réalisez pas votre potentiel d’économies.

Le Forex en bref

Le marché des changes est le plus grand marché financier au monde en termes de volume échangé, éclipsant les ventes quotidiennes de tous les autres marchés mondiaux réunis. Bien que les échanges quotidiens y soient estimés à quatre mille milliards de dollars, il s’agit sans doute du marché le moins bien compris, et le moins réglementé, en raison des nuances de leadership entre les pays participants.

Les participants les plus actifs sur le marché des changes sont les grandes banques internationales, suivies par un ensemble d’institutions financières, de fonds spéculatifs, d’entreprises d’investissement et de sociétés commerciales. Contrairement à Wall Street, le marché des changes n’a pas d’adresse physique ou de code postal central. Il s’agit d’une entité purement immatérielle qui permet aux institutions financières d’acheter, de vendre, d’échanger et de spéculer sur les devises, souvent à leur avantage. Bien qu’une condition préalable du marché des changes soit sa capacité à faciliter le commerce international par le biais de la conversion des devises, 97 % de l’ensemble des devises échangées sur le marché des changes le sont uniquement à des fins spéculatives.

Contrairement à ce que nous sommes enclins à croire, un dollar n’est pas différent de tout autre bien négociable : il n’a pas de valeur fixe ou d’immunité exceptionnelle aux fluctuations du marché. À l’instar des autres actions et matières premières échangées sur les marchés internationaux, la valeur relative d’une monnaie donnée est sujette à des variations concomitantes de l’offre et de la demande.

Sur le marché des changes, les variations de la valeur des devises peuvent résulter de l’évolution des taux d’intérêt, du chômage, de l’inflation, de la politique et de la réglementation monétaires d’un pays, des tendances de marché extérieures, des événements géopolitiques, de l’évolution du sentiment international, soit à peu près tout ce que vous pouvez imaginer. Par conséquent, les taux de change sont constamment en mouvement, poussés à la hausse ou à la baisse par une longue liste de variables externes. Malgré la volatilité de la valeur monétaire, la plupart des grandes institutions financières offrent aux clients un taux de change relativement fixe pour les paiements et les échanges internationaux ; un taux qui est suffisamment gonflé pour absorber le coût des fluctuations du marché des changes. Dans ce modèle désuet, l’entreprise participante (plutôt que l’institution d’accueil) absorbe l’intégralité du risque et diminue sa marge bénéficiaire sur chaque transaction transfrontalière. Étant donné que les grandes institutions financières ne sont pas tenues d’offrir aux fournisseurs une transparence dans le processus d’échange, elles peuvent opérer sur le marché des changes en toute autonomie (et dans leur propre intérêt).

Les opérations de change et votre entreprise

Qu’est-ce que cela signifie pour les entreprises qui cherchent à effectuer des paiements transfrontaliers ? Si les grandes banques ont monopolisé le jeu jusqu’à récemment, les progrès technologiques d’aujourd’hui ont complètement redéfini le champ des possibilités, même pour la plus petite des start-ups. Si vous avez une bonne compréhension du processus de paiement et que vous avez l’intention de vous développer à l’international, il est facile d’opter pour une meilleure solution de paiement international pour votre entreprise : une solution qui vous donne un aperçu en temps réel des taux de change et un contrôle total de vos flux de revenus (ce qui vous permet, à vous et à vos clients, de réaliser des économies). Lorsqu’il s’agit d’évoluer sur le marché des changes, quelques éléments clés sont à prendre en compte :

Lorsque vous concluez une opération de change, vous devez d’abord déterminer si vous achetez ou vendez la devise de base. Dans un échange de livres sterling contre des dollars américains, par exemple, vous pouvez soit vendre des livres sterling et acheter des dollars américains, soit acheter des livres sterling et vendre des dollars américains. Dans chaque cas, une devise différente sera considérée comme devise de base et devise secondaire.

Savoir quelle devise est la devise de base et la devise secondaire dans une transaction donnée vous aidera à comprendre l’offre et la demande d’une institution d’accueil. Le cours acheteur ou bid désigne le prix qu’une banque ou une institution d’accueil est prête à payer pour la devise de base, tandis que le cours vendeur ou offre désigne le prix auquel celle-ci vendra une unité de la devise de base. La différence entre ces deux chiffres est ce qu’on appelle l’écart ou « le spread » : c’est le montant que gagne l’intermédiaire dans l’exécution de l’opération de change. Le demandeur n’a généralement pas connaissance de l’écart, celui-ci étant généralement imputé aux frais de transaction associés.

Dans le marché actuel, axé sur la technologie et le consommateur, les plateformes de paiement sont apparues pour réduire cette marge, permettant ainsi d’effectuer des transactions à un prix inférieur à celui offert par les banques et les courtiers de change. Résultat ? Les entreprises qui considèrent les paiements internationaux comme une condition secondaire de l’expansion mondiale n’ont plus besoin de sacrifier leurs revenus et leur autonomie pour s’assurer une position lucrative dans le commerce international.

La clé est de comprendre les bases, et de déterminer quelle solution de paiement offrira à votre entreprise le plus haut degré de facilité, d’efficacité, de transparence et de profit. Pour reprendre le contrôle du processus de paiement transfrontalier, il n’est pas nécessaire d’avoir une formation en finance ou de disposer de beaucoup de temps et de ressources. Il suffit de s’armer des informations pertinentes et de choisir la bonne « institution d’accueil » pour gérer vos paiements locaux et internationaux.

Découvrez votre audace

Currencycloud est là pour vous soutenir lorsque vous vous lancez avec audace dans l'avenir. Contactez un expert dès aujourd'hui.

Commencer